Actualités

Le chantier de restauration de l'Hyères débute

Dans la poursuite de ce qui a été fait sur la Leysse entre 2014 et 2018, l’Hyères fait à son tour peau neuve.
En effet, le CISALB a entamé cette nouvelle tranche de travaux, avec les mêmes objectifs que pour la Leysse, à savoir rendre la rivière plus sûre et plus vivante.

1 chantier, 2 objectifs

Comme pour la Leysse, le projet vise d’une part à protéger le territoire contre la crue centennale de l’Hyères (crue qui a 1 chance sur 100 de se produire chaque année) et d’autre part profiter de cette intervention pour restaurer l’écologie de la rivière en travaillant sur l’espace rendu à la rivière, la biodiversité, l’attractivité du lit pour les poissons.

Rendre la rivière plus sûre

Aujourd’hui l’Hyères n’est pas en mesure de laisser passer la crue centennale. Pour pouvoir permettre le passage de la crue centennale en toute sécurité, il faut agrandir le lit et refaire les digues.

Pour agrandir le lit :

  • lil s'agit de supprimer le seuil de charrière neuve qui est un ouvrage artificiel qui créé une chute d’eau. 
  • il faut également l’élargir. Ainsi tout l’espace qui pourra être inclus entre les berges et les digues sera exploité.

Rendre la rivière plus vivante

Aujourd’hui l’espace dont dispose l’Hyères, la proximité des digues et l’état des berges ne permettent pas de laisser se développer la végétation, constitutive de la trame verte.

Le chantier va permettre de dégager des espaces, réduire les longueurs de digues, ce qui offrira la possibilité de réinstaller une végétation dense, diversifiée et adaptée au milieu aquatique, tout en conservant la capacité d’écoulement de la crue centennale.

Le projet va également remettre de la diversité au fond de la rivière avec des troncs, des blocs, des caches, tout un ensemble d’aménagements profitables aux différentes espèces animales. La suppression du seuil de charrière neuve va permettre aux poissons (dont la truite lacustre) de remonter l’Hyères pour pouvoir se reproduire ce qui ne leur est pas possible actuellement.

et une piste cyclable améliorée

Ces aménagements vont nécessiter de déplacer la piste cyclable pour donner plus d’espace à la rivière, ainsi, lors de sa reconstruction, nous en profiterons pour l’élargir d’un mètre portant la bande roulante à 4 mètres (au lieu de 3 actuellement) pour un usage plus confortable de cet axe très emprunté.

Planning

Fin de l’été :

  • Déboisement de la végétation pour permettre les travaux. Ce déboisement réalisé à cette période pour impacter le moins possible la faune locale. Déboisement limité au strict minimum pour la bonne réalisation du chantier. Cette période est rendue obligatoire par l’arrêté préfectoral autorisant les travaux.

La suite du planning dans l'article complet...

Définitions

Crue centennaleLa trame verte et bleue

Le chantier de l'Hyères

Vous retrouverez sur ce lien, l'opération détaillée

En savoir plus