Actualités

Puce de canard : rappel des bons gestes à adopter

Avec le réchauffement des eaux du lac et une météo ensoleillée annoncée au cours des prochains jours, l’invitation à plonger dans les eaux du lac du Bourget est grande ! La qualité des eaux de baignade de toutes les plages de Grand Lac est excellente et tout est réuni pour profiter de la saison qui démarre.

La dermatite du baigneur

Mais comme chaque année, quand l’eau du lac dépasse 18-20 °C, les larves d’un parasite de canard sont libérées en quantité parfois importante. Ces températures d’eau correspondant également aux premières baignades, il est important d’adopter les bons gestes pour éviter les désagréments dus au phénomène de la « dermatite du baigneur ».

A chaque entrée de plage

Grand Lac va procéder à une communication adaptée permettant d’informer les baigneurs à l’entrée de chaque plage gérée par la communauté d’agglomération.

Des recommandation simples et efficaces

Au cours de cette période plus sensible mais restreinte dans le temps (en général une quinzaine de jours sur les 3 mois de baignade), il sera rappelé à l’entrée de chaque plage les recommandations suivantes :

  • limiter le temps de baignade dans des eaux peu profondes,
  • se doucher immédiatement après la baignade,
  • se sécher vigoureusement avec une serviette,
  • ne pas se gratter et utiliser des pommades apaisantes en cas de piqûre.
La puce du canard est considérée comme une affection cutanée bénigne. Il s’agit d’un phénomène naturel qui n’a rien à voir avec la qualité de l’eau du lac.

Définitions

Dermatite du baigneur

Une enquête sur la puce du canard

Si vous rencontrez ce phénomène durant la baignade, vous êtes invités à participer à une enquête en ligne de déclaration de piqûre. Ceci permet d’en suivre l’évolution dans le temps et d’améliorer les moyens mis en œuvre pour lutter contre.

Participez à l'enquête