Risque inondation : les communes sont-elles prêtes ?

Le bassin versant du lac du Bourget a régulièrement subi le débordement de ses cours d’eau et du lac. De nombreux témoignages décrivent ces inondations et les dégâts qu’elles ont causé. Ces retours d’expérience ont permis d’organiser, peu à peu, la gestion de ce genre de crise. Aujourd’hui, le Maire est responsable de la sécurité de ses habitants et la gestion de crise est organisée à travers le Plan Communal de Sauvegarde (PCS).

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) regroupe l’ensemble des documents de compétence communale contribuant à l’information préventive et à la protection de la population en cas de survenance d’une catastrophe majeure, d’un phénomène climatique ou de tout autre événement de sécurité civile.

Elaboré à l’initiative du maire, le PCS a pour but d’organiser, en situation de crise, la protection ou l’évacuation de la population sinistrée en prévoyant, dans l’urgence, et avec le plus de précision possible une répartition des tâches entre les différents acteurs.

Une enquête auprès des communes du territoire

Dans le cadre de son Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) d’intention, le CISALB a réalisé entre janvier et avril 2020, une évaluation des PCS des communes du bassin versant. Un questionnaire a été envoyé aux 59 communes pour connaitre leur niveau de connaissance de ce dispositif mais aussi pour vérifier son existence, son efficacité et sa mise à jour.

Les réponses collectées ont été traitées pour identifier les forces et les faiblesses des PCS et faire émerger des actions d’amélioration qui seront à travailler collectivement avec les communes au cours de l’année 2020.

Des PCS pas toujours opérationnels

  • 39 communes sur les 59 interrogées ont répondu au questionnaire
  • Sur ces 39 communes, 30 disposent d’un PCS
  • 37% de ces derniers ont été réalisés ou mis à jour il y a 2 ans ou moins
  • 43% des communes jugent leur niveau de connaissance du document suffisant pour être opérationnel en cas de crise

Un PCS mis à jour régulièrement et des acteurs communaux entrainés à la gestion de crise permettent d’être efficaces et de mettre en sécurité la population.

Exercice de gestion de crise inondation à Grand Chambéry en 2016 – Grand Chambéry©Grand Chambéry
Exercice de gestion de crise inondation à Grand Chambéry en 2016 – Grand Chambéry

Des pistes d’amélioration possibles

Par conséquent, le CISALB a prévu d’écrire aux 59 communes du territoire afin de les inviter à réfléchir à la réalisation ou la mise à jour de leur PCS et à la mise en place d’exercices.

Définitions

PAPIPCS